Espagne

Centre d'études juridiques

Le Centre d’études juridiques (CEJ) est un organisme national autonome au sein du ministère de la justice, régi par son propre règlement approuvé par le RD 1276/2003.

La CEJ est l’institution espagnole chargée de la formation de la plupart des organes de l’administration de la justice, à l’exception des juges. La CEJ propose des activités de formation aux procureurs, aux greffiers, aux avocats, aux médecins légistes et à certains autres fonctionnaires impliqués dans l’administration de la justice (c’est-à-dire le personnel assistant).

Afin d’améliorer leurs compétences et leurs aptitudes dans leur travail, la CEJ propose des séminaires, des conférences, des bourses, des visites d’étude, des cours de langue, des projets de formation et des publications.

Deux axes de travail sont développés : la formation initiale et la formation continue. Les cours de formation initiale font partie du recrutement des procureurs, des greffiers et des médecins légistes.

Ses activités sont guidées par un programme de travail annuel qui contient ses priorités et est préparé en association avec différents acteurs et parties prenantes.

Le CEJ n’a pas d’enseignants à temps plein. L’enseignement est dispensé principalement par des procureurs, des greffiers, des avocats d’État, des médecins légistes et des juges, mais aussi par des enseignants universitaires, généralement avec une approche pratique. Les stagiaires sont choisis chaque année par appel public à propositions.

En tant qu’organisme autonome, le Centre dispose de sa propre capacité juridique, de sa propre capacité budgétaire et il peut développer les activités qu’il juge plus intéressantes pour les étudiants dont il a la charge, comme l’établissement de relations et de coopérations avec des institutions similaires d’autres pays, des universités et collèges et des associations professionnelles.

Le Centre réalise également un plan de formation décentralisé, et développe la coopération internationale dans le domaine de la formation judiciaire, non seulement en Europe mais aussi en Amérique du Sud (en tant que membre du réseau RECAMPI, entre autres) et avec l’Afrique.

Pour mener à bien ses missions, le Centre dispose de deux organes directeurs, un Conseil et un Directeur. Le président du Conseil est le ministre de la Justice. Le Directeur est nommé et révoqué sur proposition du Ministre de la Justice, il est le représentant légal du Centre. Le directeur actuel est Antonio Zárate Conde.

En 2007, le budget du Centre s’est élevé à 13 927 487,96 €. La CEJ emploie 52 personnes. En 2007, le nombre total de cours est passé à 721, avec 7 964 participants, qui se répartissent, selon le sexe, en 3 978 hommes et 3 986 femmes.

Le centre est situé sur le campus de l’université à Madrid.

Contact

  • Autriche
    • Ministère fédéral de la justice
  • Belgique
    • Ministère fédéral de la justice
  • Bulgarie
    • Institut national de la Justice
  • Croatie
    • Académie judiciaire
  • Chypre
    • École de la magistrature de Chypre
  • République tchèque
    • Académie judiciaire
  • Danemark
    • Administration judiciaire
  • Estonie
    • Bureau du procureur général
    • Cour suprême
  • Finlande
    • Administration nationale des tribunaux
    • Autorité nationale chargée des poursuites
  • France
    • France - École nationale de la magistrature
  • Allemagne
    • Ministère fédéral de la justice
    • Académie de droit européen (ERA)
  • Grèce
    • École nationale de la magistrature
  • Hongrie
    • Office national de la justice
    • Bureau du procureur général
  • Irlande
    • Le Conseil Judiciaire
  • Italie
    • École nationale de la magistrature
    • Conseil supérieur de la magistrature
  • Lettonie
    • Centre de formation judiciaire de Lettonie
    • Bureau du procureur général
  • Lituanie
    • Administration nationale des tribunaux
    • Bureau du procureur général
  • Luxembourg
    • Conseil National de la Justice
  • Malte
    • Comité d'études judiciaires
  • Pays-Bas
    • Centre de formation et d'étude de la magistrature
  • Pologne
    • École nationale de la magistrature et du ministère public
  • Portugal
    • Centre d'Études Judiciaires
  • Roumanie
    • Roumanie - Institut national de la magistrature
  • Slovaquie
    • Slovaquie - Académie judiciaire
  • Slovénie
    • Slovénie - Centre de formation judiciaire
  • Espagne
    • Centre d'études juridiques
    • École judiciaire
  • Suède
    • Académie de formation judiciaire
    • Ministère public suédois